frzh-CNensw
frzh-CNensw

6 ans après la mort de Mamadou Ndala, Claudel Lubaya “propose qu’une stèle soit érigée à sa mémoire”

Depuis 6 ans jour pour jour, la République démocratique du Congo se souvient du décès du Colonel Mamadou Ndala survenu le 02 janvier 2014 à 10 kilomètres de Beni, au Nord-Kivu, de suite d’une embuscade attribuée jusqu’à ce jour aux rebelles ougandais d’ADF-Nalu.

Pour ce sixième anniversaire, le député national Claudel André Lubaya rappelle que ce commandant du 42ème bataillon des commandos des Unités de Réaction Rapide des FARDC “constitue notre fierté et sa famille doit recevoir les marques concrètes de notre reconnaissance. Je propose qu’une stèle soit érigée à sa mémoire à l’endroit où il est tombé“, recommande-t-il.

L’occasion est aussi saisie par l’élu de Kananga pour s’indigner du fait que “chez nous, les nôtres partent dans l’anonymat et dans une totale indifférence et dont on n’évoque jamais la mémoire. Faut-il rappeler que la grandeur d’un pays et de ses dirigeants, quels qu’ils soient, se mesure au pieds de la mémoire et se démontre à ce genre d’occasion ? “, s’interroge Claudel André Lubaya.

Le président du groupe parlementaire AMK rappelle que Mamadou Ndala “était un chef exceptionnel, un combattant qui a bâti sa réputation en étant dur avec ses hommes comme avec lui-même quand il s’agissait de discipline mais singulièrement attentionné à leur égard en veillant à ce qu’ils ne manquent de rien. Ces qualités ont, de toute évidence accru sa popularité parmi les hommes de troupe et dans la population “, raconte Claudel André Lubaya.