Lubaya Presse

INFOS

Profanation des Églises : Lubaya Claudel André réprouve les actes de violence

Plusieurs personnalités politiques réagissent après la dénonciation de l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, des actes de profanation des Églises catholiques par des individus non autrement identifiés mais néanmoins mal intentionnés.

Le député national Lubaya Claudel André réprouve ces actes de vandalisme et de dégradation dans les lieux de cultes. « Ceux qui profanent les lieux de culte ont tort. Ceux qui répandent la

haine ont tort. Aucune violence, quelle qu’en soit la raison, ne saurait être tolérée » a réagi Lubaya Claudel André sur Twitter.

Pour l’élu de Kananga au Kasaï central, « la République, c’est le respect que chacun doit à autrui, quelles que soient son origine, sa religion, ses convictions », a-t-il renchéri.

Une dizaine de paroisses catholiques ont été attaquées par des hommes malveillants à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï oriental. Tabernacles ouverts, hosties éparpillées, des ornements liturgiques, objets sacrés, statues du Sacré-Cœur de Jésus et de la vierge Marie ou encore le très saint-sacrement de l’autel ont été détruits, soit volés depuis près de quatre (4) mois. La Cathédrale Saint Jean-Baptiste de Bonzola, Saint Amand de Ngandajika, Sainte Bernadette de Nkolongo, Inabanza de Ngandajika, Saint Vincent de Paul de Nkwadi, Christ-Roi de Kasansa, Saint Robert de Kansele, Saint Philippe de Kasa Vubu, Saint Paul de Cimuna, Notre Dame de Lourdes de Kakuna, Saint Albert Le Grand de Kabimba et le Projet Ditunga à Ngandajika sont les paroisses qui ont déjà payé un lourd tribut.  A Kinshasa la résidence du cardinal Ambongo a été aussi attaquée dimanche aux premières heures.

Devant la presse lundi 2 août, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a demandé aux commanditaires d’arrêter et aux autorités de prendre des mesures contre ces inciviques qui ont opéré à visage découvert.

Recherche info

Image
Image

MES COORDONNÉES

LIENS INTERNET

NEWSLETTER

Search