Information

Page d’histoire : 1er Mai 1968 – 1er Mai 2022

A la mémoire de mon père bien aimé, André Guillaume Lubaya, une de premières victimes de la dictature de la 2ème République.

Patriote, démocrate et lumumbiste, il était attaché aux valeurs de la liberté. Son combat pour la démocratie et la dignité lui a coûté la vie.

Gouverneur du Kasaï, Député national, Ministre de la République, il est entré dans l’éternité par la grande porte de l’histoire.

Pour avoir voté contre le coup d’état, refusé d’intégrer le régime qui en était issu et d’adhérer au MPR Parti État, il fut faussement accusé de complot. Traqué, il fut enlevé et exécuté avec ses quatre compagnons par les commandos de la DITRAC dans la nuit du 1er au 2 Mai 1968. Il avait 36 ans. Il y a 54 ans. J’avais deux mois d’âge.

Peut être une image de enfant, assis, debout et étendue d’eau

L’histoire retiendra que cette nuit là, présenté à Mobutu, il ordonna son exécution, avec ses 4 compagnons, au champ des tirs du Camp Tshatshi. Ils furent fusillés et leurs corps dépecés puis, jetés dans le fleuve sur les berges de Kinsuka.

C’est l’histoire des Lubaya, l’histoire de ma famille, histoire du Congo qui peine à se relever et à se démocratiser. Histoire triste, certes, mais histoire que nous célébrons avec fierté, sans rancune ni rancœur pour laisser la victime entrer dans la lumière, en réitérant notre sincère pardon pour ses bourreaux.

 

Bienvenu (e)

Install
×
Activer les notifications    OK Non merci